L’avenir

L’avenir est produit par auto-transcendance.

Yvette Depaepe - Bridge to the Future
Yvette Depaepe – Bridge to the Future

L’un des grands concepteurs du Plan Français, c’était Pierre Massé, et voici comment il décrivait le plan : « il s’agit d’obtenir par la concertation et l’étude, une image de l’avenir suffisamment optimiste pour être souhaitable, et suffisamment crédible pour déclencher des actions qui engendreront sa propre réalisation« . Donc, il s’agit de trouver l’image de l’avenir qui soit souhaitable et en même temps crédible pour donner aux gens l’énergie, l’imagination, … de faire arriver causalement l’avenir en question.

Ca boucle.

Il s’agissait collectivement, démocratiquement, de trouver ce qu’un économiste appelerait un point fixe de cette boucle. Vous voyez que la forme de l’avenir dont je parle, comme auto-transcendance, ça n’est ni la ligne droite du déterminisme, ni l’arborescence des prospectivistes. C’est une boucle entre l’avenir et le présent : l’image de l’avenir est produite ensemble, collectivement, démocratiquement, mais elle doit être telle que les actions, réactions qu’elle engendre dans le présent n’empêchent pas causalement la production de cet avenir.