Danse et transe

La transe produit-elle un déplacement du corps, une espèce de danse ou cette danse prépare-t’elle la transe ?

Dans les écrits, on voit énormément que c’est la danse qui prépare la transe. Après, il peut y avoir des différences entre les différentes communautés soufies, entre les mouvements, entre les écoles. C’est possible aussi que ça se passe de cette manière dans la communauté que j’ai étudiée, et cela se passe d’une manière différente dans ce que Gilbert Rouget a pu observer.

Dans les rituels soufis de Damas, donc des confréries šaḏiliyya, on va débuter les mouvements dès le début du rituel. Il y a des espèces de guides – qui pendant le rituel vont indiquer le mouvement, son tempo à réaliser.

Et même dans les séances qu’on va faire en privé chez soi pour répéter un petit peu ces rituels, on réalise également ces mouvements dans sa salle à manger. Vraiment dans cette communauté, la danse n’est pas du tout un effet de la transe.