Quiétude

L’acceptation et le lâcher prise

Chaque fois que vous le pouvez, regardez en vous pour voir si vous êtes en train de créer inconsciemment un conflit entre l’intérieur et l’extérieur. Entre votre condition extérieure à cet instant, où vous êtes, avec qui vous êtes, ce que vous faites et vos pensées et sentiments. Sentez vous à quel point il est pénible de s’opposer intérieurement à ce qui est ? En le reconnaissant, vous vous voyez maintenant libre de laisser tomber ce conflit futile, cet état de guerre intérieure.

J’ai tellement de choses à faire ! Oui, mais quelle est la qualité de vos gestes ? En vous rendant au travail, en parlant à des clients, en travaillant à l’ordinateur, en effectuant des courses, en vous occupant des innombrables composantes de votre quotidien. Etes-vous pleinement dans ce que vous faites ? Vos agissements sont-ils marqués par le lâcher prise, ou par la rigidité ?

C’est cela qui détermine votre succès dans la vie, et non la quantité de vos efforts. L’effort implique le stress et la tension, le besoin d’atteindre un stade futur, ou d’accomplir un certain résultat. Détectez-vous en vous la moindre absence de désir de ce que vous êtes en train de faire ? Comme vous êtes à nier la vie, aucun résultat heureux n’est possible. Si vous détectez cet état en vous, pouvez-vous également le laisser tomber, et vous plonger entièrement dans ce que vous faites ?

Une chose à la fois. C’est ainsi qu’un maître zen définissait l’essence du zen. Faire une chose à la fois, c’est vous plonger entièrement dans ce que vous faîtes à l’instant, y accorder toute votre attention. C’est agir dans le lâcher prise, dans la maîtrise.

Extrait du livre audio « Quiétude »

Aquarium Churaumi d’Okinawa