Energie pure

On met de la matière, des protons, qui ont une masse. De cette masse « m », on peut remonter à l’énergie « E » car E = m.c², et de cette énergie, on peut à nous sortir tout un tas de « m », des nouvelles masses, donc des nouvelles particules qui sont créées.

Chambre-a-bulle

Quand on regarde les clichés, on a l’impression que les particules qu’on voit apparaître, et qu’on peut suivre dans les détecteurs sont des débris des particules incidentes. On a l’impression qu’on a cassé les particules, en l’occurence les protons, qui sont entrés en collision.

Cette image est fausse. Il est faux d’utiliser l’image des deux voitures qui entrent en collision, ou les deux montres qu’on fracasse l’une contre l’autre, et dont on récupère des petits bouts qui étaient déjà présents dans les objets qu’on fait se collisionner. C’est extraordinairement faux.

C’est-à-dire qu’on passe par la case énergie pure. Avec cette énergie, on excite les différents champs des différentes particules. Et si l’énergie est suffisante, on peut créer ces nouvelles particules. Mais elles ne sont pas préexistantes, au coeur des protons. Elles ne préexistent pas à la collision. Elles se créent, presque de toute pièce, par l’énergie contenue dans les faisceaux incidents.