Entre le non-voyage et le voyage immobile

L’embrasement du système électrique dans le cerveau

Dans un cerveau, vous avez plusieurs régions. Dans chacune de ces régions, vous avez des millions de neurones. Ces neurones sont en activité en permanence. Le point fascinant et très intéressant, c’est la communication entre ces différentes régions et entre ces différents réseaux de neurones.

Etre conscient

On pourrait dire qu’être conscient, c’est être capable non seulement d’agir sur le monde mais d’avoir une distance critique sur ce que nous sommes en train de faire. Par exemple, en ce moment, je vous parle. Je bouge les mains, mon visage s’anime, mais je peux à tout moment avoir un regard subjectif sur ce que je suis en train de faire, et donc le changer, changer d’opinion, changer d’avis, changer de croyance, changer de stratégie…. C’est ça un peu la conscience de soi. Et bien pour être conscient, il faut que ces régions communiquent entre elles :

Si elles ne communiquent pas assez, on est dans des états d’inconscience et l’état le plus classique, c’est l’état végétatif. On peut être éveillé, fonctionner en automatique et ne pas en être conscient. Quand il y a un excès de communication, c’est la crise d’épilepsie et là aussi on perd conscience.

La conscience nécessite une sorte de juste balance, d’équilibre assez subtil : il ne faut pas qu’il y ait un excès de communication ni un défaut. Et donc quelque part entre le non-voyage et le voyage immobile dans le cerveau.