Le Google du gêne

Qui va être le Google du gêne ?

Première réponse : Google. Cette médecine qui ressemble plus à l’astrophysique et à la physique nucléaire, qu’à la médecine qu’on m’a appris quand j’étais jeune chirurgien, est profondément troublante pour le corps médical. On découvre 100 000 nouvelles mutations génétiques chaque jour. Vous ne pouvez même pas les lire : vous êtes forcément dans une logique de système expert. Qui va gérer toutes ces datas ? 3 milliards d’ATCG dans notre génome = > 10 To

Qui va gérer les 3 milliards d’ATCG de notre génome ? La réponse est : pas les docteurs. Dans le système de santé, 99% des données vont être des données génomiques. C’est un changement absolument radical, pour vous en tant que patient, pour nous en tant que docteur. Il va y avoir des nouveaux intermédiaires, des systèmes experts. Le dossier électronique médical va être nécessaire, pour pouvoir gérer des concepts comme la longue queue. Médecins, Amazon, même combat. Et puis, on va avoir une médecine dite des quatre P qui va être très compliquée à gérer :

  • Personnalisée
  • Préventive
  • Proactive
  • Plus participative

Et là encore, cela se fera en un certain temps.

GTAC