Le Grand Récit

L’Histoire des Sciences a été la spécialité de toute ma vie, mon domaine d’enseignement. Elle m’a appris quelque chose : les scientifiques de toute discipline ont réussi à dater leurs objets : les astrophysiciens savent dater l’origine de l’Univers et des étoiles. Les historiens naturels savent dater au carbone 14 l’origine et la disparition des espèces. La Science nous a donné une universelle datation. On peut enchaîner ces datations, et créer le Grand Récit, c’est-à-dire l’Histoire Universelle sur 15 milliards d’années : le Big Bang, la formation de la Terre par accrétion il y a 4 milliards d’années, l’arrivée de la vie, c’est-à-dire des molécules qui se répliquent il y a 3,8 milliards d’années, puis l’arrivée des espèces, l’évolution, l’arrivée des humains, etc …

Tout cela, c’est une Histoire que l’Histoire ordinaire ne raconte pas, puisque là aussi il y a un narcissisme humain : on ne raconte que l’Histoire de l’Homme et guère mieux que cela : après l’invention de l’écriture sans se soucier de la préhistoire. L’Histoire est assez resserrée sur ce point, et elle est définie par un ensemble d’oublis : d’oubli du Monde, d’oubli des animaux, d’oubli du vivant.

Petite Poucette va avoir dans le dos un passé que n’avait pas ses prédécesseurs. Ses prédécesseurs avaient un passé historique derrière eux (8 à 10 mille ans). Petite Poucette a 15 milliards d’années :

Elle a changé de Monde. Elle a changé de temps. Elle a changé de durée. Elle a changé d’Histoire. Il y a là un changement de culture considérable.

Le Grand Recit

L’Histoire des Sciences n’est pas dans l’Histoire, c’est l’Histoire qui est dans l’Histoire des Sciences.

Dans ce processus universel de datation, on est arrivé à ce prodige extraordinaire, de créer une nouvelle Histoire, un nouveau Temps. Ce nouveau Temps était un peu chaotique au XVIIIème : on ne savait pas vraiment associer le temps de la thermodynamique avec les autres. On est arrivé peu à peu à recoudre les morceaux, et à aboutir à un Grand Récit, qui n’est pas une déduction mathématique : ce n’est pas déterministe, c’est chaotique. C’est-à-dire que dans cette Histoire, il y a des coups fumants, des coups extraordinaires : il arrive telle chose, qui était inattendu. Donc, c’est une Histoire au sens presque littéraire : c’est un Grand Récit.