Le libre-arbitre

Je crois que sur cette question du libre-arbitre, il y a une confusion entre deux idées différentes. La première idée, c’est un système capable de prendre des décisions réfléchies. La deuxième idée, c’est un système qui a une liberté telle qu’elle ne dépend plus d’un déterminisme physique.

Alors : la première idée est juste. La deuxième idée est fausse. Notre cerveau a un déterminisme : c’est la physique et la chimie de notre cerveau qui détermine son contenu mental. Je crois que nous n’avons pas de doute là-dessus. Donc on n’échappe pas à une certaine forme de détermination par l’architecture même de l’objet cerveau.

Mais par contre, lorsqu’on est un être humain, on a un espace de travail conscient qui nous permet de réfléchir. Et dans ce sens-là, le premier sens du libre-arbitre, nous avons vrai libre-arbitre.

Qu’est-ce que ça veut dire : si je veux prendre une décision difficile, grâce à cet espace de travail, je peux rassembler les éléments, je peux prendre tout le temps que je souhaite pour pondérer les options possibles, et pour chacune de ces options examiner leurs conséquences, examiner avec mes systèmes de valeur si ces conséquences sont plutôt souhaitables ou pas, et prendre ma décision.