Le plaisir

La paix qui émane de l’action empreinte de lâcher-prise devient quelque chose de vivant quand vous prenez vraiment plaisir à ce que vous faites. Le plaisir est la deuxième modalité de l’action éveillée. Sur la nouvelle Terre, le plaisir remplacera le désir comme force de motivation. Le désir émane de l’illusion de l’ego que vous êtes un fragment distinct et débranché du pouvoir sous-jacent à toute création, Par le plaisir, vous vous rebranchez sur le pouvoir créatif universel lui-même.

Nouvelle-Terre

Quand vous faites du moment présent, et non pas du passé ou du futur, le point central de votre vie, votre capacité à prendre plaisir à ce que vous faites augmente de façon spectaculaire, tout comme la qualité de votre vie. La joie est l’aspect dynamique de l’Être. Quand le pouvoir créatif de l’univers devient conscient de lui-même, il se manifeste sous la forme de la joie. Point besoin d’attendre que quelque chose de « significatif » se produise dans votre vie pour prendre plaisir à ce que vous faites. Il y a plus de sens dans la joie que ce dont vous aurez jamais besoin. Le syndrome qui veut que l’on  » attende pour commencer à vivre  » est une des illusions les plus communes de l’état d’inconscience. L’expansion et le changement positif dans le concret se manifesteront bien plus si vous pouvez prendre plaisir à ce que vous faites déjà, au lieu d’attendre que quelque chose change pour pouvoir prendre plaisir à ce que vous faites. Ne demandez surtout pas la permission à votre mental de prendre plaisir à ce que vous faites. Tout ce que vous obtiendrez, ce sont toutes les raisons pour lesquelles vous ne pouvez pas y prendre plaisir.  » Pas maintenant, dit le mental. Tu ne vois pas que je suis occupé? Je n’ai pas le temps. Peut-être demain tu pourras commencer à prendre plaisir à ce que tu fais …  » Et ce lendemain ne vient jamais … à moins que vous ne commenciez dès maintenant à prendre plaisir à ce que vous faites.

décrocher la lune

Quand vous dites, « Je prends plaisir à faire ceci ou cela », c’est une fausse perception. En effet, cette expression donne l’impression que la joie provient de ce que vous faites, alors que ce n’est pas le cas. La joie ne vient pas de ce que vous faites, elle passe dans ce que vous faites et, par conséquent, rayonne dans le monde du plus profond de vous. Cette fausse perception est normale, mais elle est également dangereuse parce qu’elle crée la croyance que la joie est quelque chose que l’on retire d’une activité ou d’une chose. Alors, après, vous cherchez à ce que le monde vous apporte la joie, le bonheur. Mais le monde ne peut vous apporter cela. C’est pour cette raison que beaucoup de gens vivent constamment dans la frustration, car le monde ne leur donne pas ce dont ils estiment avoir besoin.