L’embrasement de la raison

Il faut bien rappeler ce que Jung entend par religion : il renonce à l’étymologie resassée et resassée pendant des années : religion, cela vient du latin religare : faire du lien. Jung rappelle bien que religion, cela vient du latin religere : avoir des scrupules, se poser des questions, ce qui a été prouvé par Benveniste du point de vue de la philologie.

Qu’est-ce qui me dépasse de partout ?
Qu’est-ce qui me prend ?
Qu’est-ce que ça veut de moi ?

D’un certain point de vue, celui de Jung, ça a à voir aussi avec quelque chose de rationnel. Autrement dit, c’est un processus d’évaluation. C’est du rationnel, mais du rationnel dépassé, ce que Saint Augustin – que je n’aime pas beaucoup par ailleurs – appelait : « l’embrasement de la raison » Pour que la raison soit embrasée, encore faut-il qu’il y ait de la raison, bien entendu ….

L’embrasement de la Tour Eiffel – Georges Garen (1889)