Libérer l’émotion

Libérer l’émotion, seul(e) ou accompagné(e)

Disons que ce n’est pas facile de le faire seul. Certaines personnes arrivent à faire un bout de chemin seul, mais c’est vrai que ça demande beaucoup de recul, beaucoup de lucidité. C’est pas facile. La question n’est pas de savoir quoi ce qu’on fait de l’émotion une fois qu’on l’a accueillie. Il faut laisser faire :-) L’émotion est un phénomène qui est fait pour être passager, pas pour rester. Donc si vraiment on la vit, alors elle passe.

Vous l’avez laissé monter, et vous la laissez partir. Alors certaines émotions vont revenir : si vous êtes dans un deuil, vous êtes triste. Vous laissez monter la tristesse. Une grosse vague de tristesse, vous pleurez. Vous acceptez complètement pendant plusieurs heures, plusieurs jours. Et puis, vous constatez que vous n’avez plus mal. Et puis ça revient. Il faut recommencer. On ne peut pas vivre toutes les étapes d’un coup. C’est un cheminement.

L’émotion doit d’abord être vécue pleinement, sans réticence. Vraiment se laisser traverser par elle. La laisser partir.

Il y a aussi tout le travail sur les pensées : souvent les pensées vont empêcher l’émotion d’aller à son terme. Elles créent des interférences et vont relancer l’émotion et la faire tourner en rond. On ne peut pas trouver un truc, qui va régler les choses en deux temps trois mouvements. Ce serait malhonnête de dire cela. C’est un long processus.

Phytospiritualité

Danser avec le bonheur et la tristesse
Danser avec le bonheur et la tristesse