L’investissement

Aujourd’hui, la tension qu’il y a à l’intérieur du capitalisme n’est pas entre le capital d’un côté et le travail de l’autre, c’est entre la spéculation d’un côté et l’investissement de l’autre :

L’investissement
       de l’ouvrier qui s’engage dans son boulot,
       de l’ingénieur qui s’engage dans un projet,
       du patron qui s’engage et prend des risques,
       de la mère dans ses enfants,
       du mari dans sa femme …

Et d’un autre côté, la spéculation, c’est-à-dire,
       la consommation de biens,
       la destruction du monde,
       la pulsion de destruction,
              parce que la consommation repose sur la pulsion de destruction,
              Consumare en latin, ça veut dire détruire.

Guido Reni – Putto endormi (1627)