Manipulation génétique

Jacques Monod, l’inventeur de la biologie moléculaire moderne, écrivait dans « le hasard et la nécessité » en 1970 : « La taille de l’ADN interdit sans doute à tout jamais de modifier le génôme ». En 1975, commençaient les premières manipulations génétiques sur la bactérie. Ce qui était à tout jamais interdit, à été réalisé par des phD cinq ans plus tard.

Deuxième exemple de la myopie de la corporation des médecins : le consensus des généticiens en 1990 était que le séquençage du génome était impossible. Quelques hétérodoxes pensaient à l’époque qu’il faudrait trois à cinq siècles. Le séquençage du premier génome a été terminé en 2003, et il y a déjà un million de personnes sur Terre qui ont déjà été séquencés.

Manipulation-genetique