Miracles

Il faut avoir en tête une chose : nous avons fait énormément de découvertes en physique au XXème siècle. Au début du XXème siècle, on ne connaissait qu’une seule particule qui était l’électron. Le proton : 1911. Le neutron : 1932. Après, il y a eu les muons, et d’autres particules du rayonnement cosmique. Mais au moment où l’on met sur pied la physique quantique dans les années 20, on ne connait que trois particules : l’électron, le proton pour les particules de matières et le photon pour la lumière. C’est tout. Et c’est seulement à partir de ces molécules là, qu’on fait la révolution quantique. Et on est toujours dedans. Aujourd’hui, on a les quarks, les particules élémentaires en grand nombre, des interactions nucléaires qui n’étaient pas connues à l’époque … et malgré toutes ces découvertes, le socle de la physique quantique est inchangé. Pareil pour la relativité générale ou restreinte (1905), on est toujours dans le même cadre.

Donc, en physique, ça fait plus d’un siècle pour les relativités et moins d’un siècle pour la physique quantique, et il n’y a toujours pas eu de révolutions. Et quand vous avez des révolutions qui ne sont remises en cause par aucune des découvertes ultérieures, c’est que c’est du béton quand même.

Quand on a mis sur pied la physique quantique, on avait accès à des résolutions spatiales de 10 puissance moins 10 mètre. Aujourd’hui, on est à neuf ordres de grandeur plus petit, et c’est toujours la même physique. Donc, c’est quand même du solide.

Quand la physique quantique a été mise sur pied, quand on a découvert ensuite les interactions nucléaires, beaucoup de physiciens ont dit : « c’est pas la peine qu’on s’occupe de l’interprétation de la physique quantique, car on va trouver de nouvelles lois dans le noyau ». Et en fait, non c’était les mêmes.

Foudroyant

Miracles

Quand une théorie marche au point que même lorsqu’elle prédit des résultats absolument étonnants, ces résultats sont confirmés par l’expérience (je pense à la physique quantique), c’est pas un hasard. Ca ne veut pas dire que les théories décrivent la réalité. Mais au moins, elles la touchent.

Je pense que les théories physiques touchent le réel physique, sinon vous devez imaginer que cela relève du miracle à chaque fois qu’il y a coïncidence entre un résultat expérimental et une théorie physique. Songez quand même que le boson de Higgs qu’on a découvert en 2012, c’est exactement le boson qu’il y avait dans les équations. La particule qu’on a découverte était exactement celle qu’on avait calculée.

Soit vous dites que c’est un coup de bol incroyable, soit vous dites que les arguments qu’on a utilisés pour prédire son existence et pour le caractériser sont des arguments que la Nature reconnait comme les siens propres. Sinon, je pense que vous êtes obligés de croire aux miracles en permanence.