Renversement

La conversion de Paul

Commentant la conversion de Paul dans son sermon 71, Maître Eckhart dit : « Paul fut relevé de Terre, et ses yeux ayant été ouverts, il vit Rien. Il vit le Néant, et ce Néant était Dieu ». Cela peut sembler assez scandaleux : on est là, au cœur de la théologie négative, où Dieu lui-même se confond avec le Néant, mais qu’est-ce que ce Néant ? De quoi parle Maître Eckhart ?

La conversion de Saint Paul sur le chemin de Damas - Caravage, 1604

Maître Eckhart fait référence à la transcendance divine, au Dieu caché, c’est-à-dire que l’essence divine est une lumière tellement lumineuse qu’elle est invisible à l’Homme, qu’elle est Néant, et qu’elle relève non plus du champs du visible, non plus du champs de l’intellect, non plus du domaine de la croyance, mais d’une épreuve qui serait de l’ordre d’une expérience d’un excès.

Ce Néant, c’est l’épreuve même du Dieu que l’on ne peut nommer, que l’on ne peut connaitre, mais que l’on ne peut éprouver que par l’expérience d’un renversement : « Paul fut relevé de Terre », mais ce n’est pas lui qui se releva de Terre. Il fut relevé par grâce, et les yeux ouverts, il vit le Néant.

Ses yeux se sont ouverts, tout comme ceux de Thomas qui s’ouvrent et qui lui font reconnaître le Christ. Ses yeux s’ouvrent après avoir été aveuglés. Donc il y a l’épreuve d’un aveuglement, l’épreuve négative d’une mort au vieil homme pour renaître avec des yeux nouveaux. Une expérience métaphysique, qui passe par le corps et l’âme, et qui donne à l’Homme un autre point de vue, par un décentrement de lui-même. Ce n’est plus l’ego qui voit, ce n’est plus l’œil des croyances, mais c’est justement l’œil croyant.

Ce ne sont plus justement mes croyances qui me font voir quelque chose, mais c’est parce que je crois. C’est-à-dire un je qui ne renvoie plus à l’ego, mais un je transcendé. Un je qui voit le Néant, et ce Néant était Dieu, c’est-à-dire qui ne dit plus que Dieu est ceci ou cela, mais qui accueille l’expérience de Dieu comme une relation intérieure.

La conversion de Saint Paul sur le chemin de Damas - Caravage, 1604
La conversion de Saint Paul sur le chemin de Damas – Caravage, 1604