Sortie de crise

La notion de crise est intéressante : Elle a un sens médical. Considérons le sens médical qui est passionnant : considérons un malade qui a une crise de coeur, une crise d’asthme, une crise de foie et qui risque d’en mourir. De deux choses l’une, ou il en meurt, ou il guérit. Les médecins, les biologistes aujourd’hui, mais récemment, se sont posés la question de savoir qu’est-ce qui arrive quand il guérit. La plupart des gens autrefois pensaient que la guérison était le retour au status quo ante, c’est-à-dire à l’état antérieur de la maladie.

Mais tout le monde évidemment, que si vous revenez à l’état antérieur, les mêmes causes produisant les mêmes effets, vous allez retomber dans la crise. Et ça va être circulaire. Et par conséquent, non : il est certain désormais que la sortie de la crise ne peut pas être un retour à l’état antérieur. Il faut que la vie, votre corps, invente un état nouveau. Il y a une transformation du corps, qui fait que, victorieux de la crise, l’organisme invente un état nouveau, qui est une sorte de renaissance. Si on veut sortir de la crise sociétale dans laquelle nous sommes engagés aujourd’hui, nous sommes condamnés à inventer du nouveau.

Sortie-de-crise